Collection Théo et Josette Schulmann

Avec la grâce, la clairvoyance, l’intelligence et le savoir-faire qui sont l’apanage des plus grands collectionneurs, Théo et Josette Schulmann ont su créer une collection empreinte de sensibilité et d’une grande liberté de goût.

Après la guerre, Théo, diplômé de l’Ecole Boulle, rejoint Le Palais du Mobilier, entreprise familiale créée au Maroc par son père, Zeide Schulmann, dans la première décennie du XXe siècle. Il y apporte un esprit novateur, sa connaissance des tendances de la création contemporaine, et ses qualités de créateur.

En 1954, il se rend à la Triennale de Milan avec son frère Michel et rencontre les dirigeants d’Arflex, une société de mobilier design fondée par des ingénieurs de Pirelli. Ceux-ci leur proposent de créer une société à Paris. C’est le début d’une aventure qui aboutira, en 1958, à la création de Mobilier international : un espace situé rue du faubourg Saint-Honoré, radicalement nouveau, où sont présentées les créations les plus emblématiques du mobilier contemporain italien et scandinave.

En 1959 un accord d’exclusivité est signé avec Herman Miller, puis, en 1964, la société ouvre une usine à Tours qui lui permet de fabriquer les modèles sous licence. Quatre ans plus tard, un nouveau magasin ouvre rue des Saints-Pères à Paris. Un vaste hall d’exposition situé Boulevard Voltaire deviendra un lieu incontournable de présentation des collections et contribuera grandement à la diffusion de ces nouvelles tendances.

En plus de son activité de production, la firme passe des accords de distribution exclusifs avec les les plus grandes sociétés internationales de design : Castelli, Artemide, Danese, Poulsen…, devenant ainsi un des leaders de la décoration et du mobilier contemporains en France.

Mobilier International a su s’entourer des plus grands designers, révélant ainsi au public des créations qui seront de véritables icônes du XXe siècle : Pierre Paulin (avec qui ils éditent la gamme Pacha), Charles et Ray Eames (Lounge Chair), Poul Kjaerholm (chauffeuse PK22), Arne Jacobsen (chaise Fourmi et le fauteuil Œuf), Verner Panton (Panton chair) et tant d’autres.

Le mobilier proposé à la vente le 19 juin, décor de l’appartement que Théo et Josette Schulmann ont habité plus de quarante ans, témoigne de la qualité de leur regard ; lieu de vie exceptionnel auquel Maison Française consacra d’ailleurs un article important en mars 1974.

Cet appartement élégant et raffiné reflète le talent et l’engagement de ce couple, qui laisse au monde de l’art l’empreinte amoureuse de grands amateurs éclairés : celle d’être des passeurs.

Vente le 19/06/2019 à 14h30