EDUARDO SAIDI TINGATINGA (1932-1972)

Lot 93
10 000 - 12 000 €

EDUARDO SAIDI TINGATINGA (1932-1972)


SANS TITRE, CIRCA 1971
Huile sur isorel
Signée en bas à gauche
58 x 57,5 cm - 22.83 x 22.63 in.
Oil on masonite, signed lower left
Exposition TINGATINGA, Maison des Sciences de l'Homme, Editions ADEIAO, Paris, 20 mai-31 août 1992.
Bibliographie:
- TINGATINGA, Catalogue de l'exposition de la Maison des Sciences de l'Homme, Editions ADEIAO, Paris, 20 mai-31 août 1992. Oeuvre reproduite en couverture de l'ouvrage
- Afrika-Iwalewa, Kunstforum n°122, 1993. Oeuvre reproduite en page 187 de l'ouvrage
Le Professeur Dr. Jutta Ströter-Bender et le Professeur Dr.
Wolfgang Bender forment un couple d'intellectuels, d'universitaires et de chercheurs allemands de renommée mondiale.
Ils ont publié chacun des ouvrages de référence et leurs écrits font autorité dans leurs domaines respectifs: l'histoire de l'art et de la muséographie africaine du 20e siècle, l'histoire des musiques africaines du 20e siècle, etc..
Pierre Cornette de Saint Cyr: A quand remonte votre premier voyage en Afrique
Wolfgang Bender: C'était en 1962 à Lagos où je suis arrivé par bateau. Pour mes études sécondaires avec mes parents.
Ce qui m'a conduit vers l'ethnologie.
Jutta Ströter Bender: En 1979 je suis arrivé pour la première fois à Dakar pour des recherches dans la cadre de mon Phd sur la muséographie et l'époque coloniale.
Pierre Cornette de Saint Cyr: Vous avez participé à de nombreuses expositions et projets en tant que contributeurs et/ou collectionneurs prêteurs
Jutta & Wolfgang Bender: la liste est longue mais on peut citer la première exposition itinérante de l'artiste Chéri
Samba en Allemagne en 1992 au Portikus Frankfurt am
Main, Münchner Stadtmuseum et au KunsthalleBasel en
Suisse.
Egalement de 1985 à 1986 une exposition itinitérante de notre collection dans plusieurs institutions en Allemagne dont Deutsche Stiftung fuer internationale Entwicklung (DSE) à Bad Honnef.
Pierre Cornette de Saint Cyr: Votre vécu aux côtés de ces artistes
Jutta & Wolfgang Bender: Ces artistes ont travaillé avec l'esprit de leur société sans l'ambition d'un marché global.
Des gens très doué(e)s qui ont fait de l'art pour leur société.
C'est profond et honnête. C'est un art communicatif. Par exemple l'artiste Moussa Tine qui a grandi avec des animaux et qui connaît leur esprit.
«L'origine de la peinture sur carré, à la fin des années 60, tombe dans une période importante dans l'histoire de l'art africain contemporain. Dans ces premières années après l'indépendance, des tendances artistiques se développent dans les différents pays africains.(...)
Les premières années de l'indépendance en Afrique étaient marquées par un grand optimisme, par l'exaltation, et des espérances sur la plan économique, social et culturel. C'est dans cette période que la peinture sur carré est née, et elle représente aujourd‘hui une des tendances artistiques les plus connues d'Afrique orientale. Pourtant sa naissance ne résulte pas de cette exaltation générale; bien au contraire, elle exprime déjà le début de la récession économique et de la dépression qui dominent la vie en général peu après l'indépendance. C'est la lutte pour survivre avec leur famille qui mène à la peinture deux émigrants économiques:
Eduardo Tingatinga (1937-1972) et son cousin January
Linda(1947),membre de la communauté du peuple Makondé, originaire de la région frontalière du Mozambique.
Quand ils arrivèrent à Dar-es-Salam et débutèrent en utilisant des peintures laquées et du contre-plaqué, ils ne se doutent pas qu'ils seront les fondateurs d'une tendance artistique appréciée dans le monde entier.
Tingatinga se souvient qu'il avait dessiné étant enfant, des animaux sur bois. Il débute en dessinant sur des plaques carré d'isorel (60-60 cm) des scènes de villages, des plantes ornementales dans des couleurs laquées éclatantes qu'il expose devant les supermarchés. C'est ainsi qu'il a recours avec des moyens modernes à l'une des rares traditions de peinture de son pays, qui ne connaît pas la peinture sur bois, mais la décoration des maisons et des murs, avec des motifs animaliers en utilisant des couleurs d'origine végétale et minérale. Il ne se doutait pas qu'il était en train de devenir un des peintres africains les plus renommés et le fondateur d'un art de composition, l'école de peinture sur carré de Dares-
Salam.» (Jutta Ströter-Bender, Extrait «L'histoire de la peinture sur carré» Catalogue de l'exposition TINGATINGA, de la Maison des Sciences de l'Homme, Editions ADEIAO, Paris, 1992)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
Cornette de Saint Cyr maison de ventes
6 avenue Hoche - 75008 Paris, France
Agrément 2002-379 / 2002-364
Tél : 33 (0)1 47 27 11 24
info@cornette-saintcyr.com





Quelques résultats