Enzo Mari – Une collection

Enzo Mari – Une collection
Vente aux enchères Mardi 20 septembre 2016 à 19h00 - 6 avenue Hoche 75008 Paris
Le 20 septembre prochain la maison de vente Cornette de Saint Cyr consacrera une vente à l’artiste Enzo Mari provenant d’une collection particulière, constituée au cours des 20 dernières années.


Touche-à-tout, Enzo Mari a travaillé à partir de nombreux matériaux tels que l’albâtre, le bois, la céramique, la fonte de fer, le marbre, le plastique ou encore le verre de Murano. Ses oeuvres sont toutes ludiques, minimalistes et fonctionnelles, mais surtout intemporelles. Il a travaillé pour tous les plus grands éditeurs de design du XXe siècle : Danese, Olivetti, Driade, Daum, Rosenthal, Le Creuset ... et reçu une quarantaine de prix pour son travail d’artiste-designer.

La vente mettra en scène plus de 150 objets : pièces uniques, prototypes, premières éditions et exemplaires originaux, estimés entre 200 à 5 000 €.


ENZO MARI (NE EN1932)
Ensemble de quatre «Cubo 3018A»
Sculptures cinétiques de forme cubique, en résine translucide à inclusion d’une sphère orange, blanche, jaune ou verte. Editeur Danese.
Circa 1959
7 x 7 x 7 cm
Estimation : 4 000 / 6 000€

ENZO MARI

Né en 1932 à Novara, Enzo Mari est considéré comme « une conscience politique majeure du design actuel ». Son humanisme, largement marqué par le Communisme, inspire depuis 1952 son travail programmatique sur les formes. Développé théoriquement dans l’enseignement, l’écriture, et la réalisation d’expositions didactiques , et visuellement dans la peinture, la sculpture, le graphisme, les livres et jeux pour enfants puis le design d’objets et de meubles, le système critique et contestataire d’Enzo Mari a largement contribué à la définition des enjeux qui traversent et relient l’art et le design depuis plus de 50 ans.

« Che fare ? ». Que faire ? Cette simple interrogation est à la base de tous les projets développés par Enzo Mari, qui ne prend jamais la forme comme point de départ. Son approche d’un projet est entièrement basée sur une méticuleuse analyse politique des besoins réels de l’individu, et la recherche de l’émancipation de l’ouvrier qui va le produire. Mais l’univers formel qu’il développe n’en est pas moins extraordinairement libre : fortement inspiré de l’art concret de l’après-Bauhaus, il s’autorise des saillies du côté du minimalisme (Putrella, 1958), du Pop (dès 1960, Seri e della natura ), du conceptuel (Sei simboli sinsemanti ci, 1972), du do-it-yourself (Proposta per un’autoprogettazione, 1973) de l’art politique (Atlante secondo Lenin, 1974) et du ready -made (Ecolo, 1995).

Chaque fois qu’on me demande un dessin de mon projet, je réponds : « Je ne réalise pas un projet, j’écris un livre sur tous les projets possibles. » Enzo Mari


ENZO MARI (NE EN1932)
Ensemble de vases «Bambou» - 1969

OBJETS DU QUOTIDIEN

Enzo Mari a eu à coeur au cours de sa carrière de créer des objets du quotidien qu’il a conçu en vue de leur future production. Très attaché au travail artisanal qui accompagne la fabrication des pièces de Design, allant jusqu’a collaborer avec les ouvriers et artisans pour concevoir certaines de ses oeuvres.

Le vase Bambou est un manifeste du travail d’Enzo Mari à mi-chemin entre forme végétale et architecturale. Sa forme organique n’est pas décorative, elle répond avant tout à sa fonction de vase en s’inscrivant dans une logique de production industrielle. En 1968, Mari fabrique des prototypes de vases en PVC, puis il utilise le biscuit, qui est selon lui est un excellent compromis « entre l’éthique et l’esthétique, l’industriel et l’artisanat ».

ENZO MARI (NE EN1932)
Ensemble de vases «Bambou» - 1969
PVC moulé sous vide
Edition Danese
Estimation : 4 000 / 6 000 € (l’ensemble)

Une des séries les plus emblématiques des objets dessinés par Enzo Mari est la série Putrella. Les pièces sont fabriquées à partir d’un acier de faisceau, pièce de construction unique, pliée aux extrémités. La particularité de ces objets réside précisément dans les plis, constitués d’un produit semi-fini qui est créé et utilisé en raison de sa capacité à ne pas se plier facilement ; le matériau, typique des sites de construction et du monde industriel, est ainsi hors contexte et placé dans un salon ou dans une autre ambiance intérieure, avec une intervention basée sur « l’ironie créative ».

ENZO MARI (NE EN1932)
«Putrella» modèle 3011A
Vide-poche carré en profilé d’acier brutEdition Danese. 1958 Estimation : 1 200 / 1 500 €

ENZO MARI (NE EN1932)
«Putrella»
Centre de table en fonte d’aluminium.
Pastille de l’éditeur Danese. Editions de 100 exemplaires.
Haut. 7 cm - Long. 46 cm
Estimation : 1 800 / 2 500 €



ENZO MARI (NE EN1932)
Pot cylindrique en porcelaine émaillée beige Constituée d’un maillage de bandelettes accolées (fond ouvert) Marque bleue de l’éditeur Danese au revers de la base et datée 1973. Haut. 15,5 cm - Larg. 13 cm Estimation : 1 500 / 2 500 €


ENZO MARI (NE EN1932)
Vide-poche en porcelaine émaillée beige
Constituée d’un maillage de pastilles accolées
Marque bleue de l’éditeur Danese au revers de la base et datée 1973.
Diam. 31 cm
Estimation : 1 500 / 2 500 €

ENZO MARI (NE EN1932)
Coupe creuse en porcelaine émaillée beige
Constituée d’une superposition de petites baguettes mouvementées accolées.
Marque bleue de l’éditeur Danese au revers de la base et datée 1973.
Haut. 7 cm - Diam. 25,5 cm
Estimation : 1 500 / 2 500 €



SCULPTURES CINÉTIQUES

ENZO MARI (NE EN 1932)
Rare sculpture cinétique dans une sphère en résine reposant sur une base en aluminium anodisé noir portant le cachet Danese.
Haut. 10 cm
Estimation : 1 800 / 2 500 €

ENZO MARI (NE EN 1932)
«Relazione di quatro»
Suite de quatre petits cubes en résine translucide à inclusion d’une sphère, chacune de matière et densité différente. Editeur Danese. Circa 1959)
4 x 4 x 4 cm (chaque)
Estimation : 2 000 / 3 000 €

ENZO MARI (NE EN 1932)
« Variazione tematiche »
Sculpture cubique en résine translucide teintée vert à inclusion d’une sphère en fonte d’aluminium. Editeur Danese. Circa 1959
7 x 7 x 7 cm
Estimation : 1 500 / 2 500 €

JEUX POUR ENFANTS

Enzo Mari a toujours fait en sorte que son travail reste un jeu. Il cherche à concevoir des objets intemporels, dont la forme s’accorde parfaitement à la fonction, comme les outils d’un jardinier. Ses «16 Animali», l’enfant ne s’en lasse pas facilement. Les décennies passent, et le puzzle est toujours produit, aujourd’hui en série limitée à deux cents exemplaires par an.

Enzo Mari a dessiné ce chef-d’oeuvre en 1957. C’est l’un de ses premiers projets. Il lui aura fallu une trentaine de croquis et trois prototypes pour y arriver. Une fois emboîtés, l’éléphant, la girafe, le chameau, l’hippopotame, le crocodile, l’oiseau, la poule, le serpent, le kangourou, le chameau, le rhinocéros, le renard, le cochon, le sanglier, la vache et la souris matérialisent un rectangle. Décomposé, il se transforme en un jeu de construction.

ENZO MARI (NE EN 1932)
«16 animali»
Puzzle
En bois composé de 16 animaux terrestres.
Emboitage d’origine, en bois. Editeur Danese. 1957
29 x 38 cm
Estimation : 800 / 1 200 €

ENZO MARI (NE EN 1932)
«16 animali»
Puzzle
En résine expansée composé de 16 animaux marins. aux formes stylisées mais instantanément identifiables. Décomposé, il se transforme en un jeu de construction.
Emboitage d’origine, en carton. Editeur Danese. 1980
25 x 35,5 cm
Estimation : 500 / 600 €




BIJOUX

ENZO MARI (NE EN 1932)
Bague modèle EM05 en argent de la collection Magic. Cachet de l’éditeur Arnolfo di Cambio.
Poids. 8,64 g
Estimation : 400 / 600 €

ENZO MARI (NE EN 1932)
Bracelet EM13 en argent de la collection Magic. Cachet de l’éditeur Arnolfo di Cambio.
Poids. 75,3 g
Estimation : 600 / 800 €

ENZO MARI (NE EN 1932)
Bracelet EM16 en argent de la collection Magic. Cachet de l’éditeur Arnolfo di Cambio.
Poids. 32,5 g
Estimation : 600 / 800 €




Vente aux enchères le mardi 20 septembre 2016 à 19h00
6 avenue Hoche 75008 Paris

Expositions publiques :
Du vendredi 16 septembre au lundi 19 septembre de 11h à 18h
et le mardi 20 septembre de 11h à 13h.


RELATIONS PRESSE :
Anne d’Artigue
communication@cornette-saintcyr.com - 06 77 07 09 88